Newsletter :


JE VOUDRAIS - Charles DE GAULLE

JE VOUDRAIS - Charles DE GAULLE
Prix : 15,00 €
En stock
Total :


Les plus beaux textes de Charles de Gaulle, (choisis sous la direction d'Alain Hartog par Mario Rigault et René Vérard). Introduction d’Héliane Bernard.

Tous les grands hommes d’État ont écrit. Tous les grands hommes d’État ont parlé. Mais il en est bien peu qui soient entrés dans l’histoire littéraire de leur pays en même temps qu’ils entraient dans l’histoire politique ou militaire et qui demeurent doublement dans la mémoire humaine, à la fois comme forgeurs du destin et comme forgeurs de mots.

Aussi longtemps qu’on parlera le français, on lira, on étudiera, on commentera, on traduira de Gaulle.
Maurice Druon, de l’Académie française

Une invitation à parcourir les écrits littéraires de Charles de Gaulle. Ceux de la prime jeunesse, jusqu’aux âges ultimes des « Mémoires d’espoir », où s’intercalent lettres, articles, discours. Bref, la somme d’un destin choisi par l’Histoire !
Liste des textes :
Je voudrais 1908, Campagne d’Allemagne 1905, Une mauvaise rencontre 1906, Zalaïna 1908, Le baptême 1914, Le flambeau 1927, Beyrouth juillet 1930, Le fil de l’épée 1932, Churchill 1940 (l’Appel 1954), Londres 18 juin 1940, La France libre 1940 (l’Appel 1954), Londres 24 décembre 1941, Bir Hakeim juin 1942 (l’Appel 1954), Bir Hakeim 11 juin 1942, 23 juin 1942, Brazzaville 30 janvier 1944, l’unité 1944 (1956), Paris 26 août 1944, Marly-le-Roi 21 février 1946, Correspondance entre M. Vincent Auriol et le général de Gaulle janvier 1947, Strasbourg 7 avril 1947 (extrait), La pente (l’Appel 1954), Départ (Le Salut 1954), L’Algérie Allocution 23 avril 1961, Le Mémorial des compagnons de la libération, Paris 6 juin 1964, L’Europe 14 décembre 1965 (extrait), Paris 11 avril 1966, Phnom-penh 1 septembre 1966, Montréal 24 juillet 1967, Allocution 11 mars 1969 (extrait), Allocution radiodiffusée 25 avril 1969, Testament, Extrait d’un poème de R.M. Rilke suivi d’un texte manuscrit du général de Gaulle.
isbn 978291047518

et pour comprendre De Gaulle écrivain

 

 


Description

Et ce texte (qui n’est pas dans l’anthologie) en bouchera un coin à beaucoup qui croient connaitre De Gaulle !

«  Le marché, Peyrefitte, il a bon. Il oblige les gens à se dégourdir, il donne une prime aux meilleurs, il encourage à dépasser les autres et à se dépasser soi-même. Mais, en même temps, il fabrique des injustices, il installe des monopoles, il favorise les tricheurs. Alors, ne soyez pas aveugle en face du marché. Il ne faut pas s’imaginer qu’il règlera tout seul les problèmes. Le marché n ‘est pas au-dessus de la nation et de l’État. C’est la nation, c’est l’État qui doivent surplomber le marché. Si le marché régnait en maître, ce sont les Américains  qui règneraient en maître sur lui ; ce sont les multinationales, qui ne sont pas plus multinationales que l’Otan. Tout ça n’est qu’un simple camouflage de l’hégémonie américaine. Si nous suivions le marché les yeux fermé, nous nous ferons coloniser par les Américains. Nous n’existerions plus, nous Européens ». C’était de Gaulle (tome I, p. 523-524)

Il a dit aussi cela (à son fils) :

Ayant emmené celui-ci voir Les Croix de bois, film qui dénonce les horreurs de la Première Guerre mondiale.
« Tu verras, au cinéma l'amour, c'est mieux que dans la réalité, mais la guerre c'est toujours pire qu'au cinéma ». De Gaulle intime

N'oubliez jamais que la seule finalité du progrès économique, c'est le progrès social.
De Gaulle à Philippe Dechartre.

Le saviez-vous ?

Le général de Gaulle faisait partie des 2 820 sujets britanniques ou exilés européens, qui devaient être immédiatement arrêté si l'Opération Otarie, invasion de la Grande-Bretagne par les Allemands, avait réussi.





Vous devriez aussi aimer