Newsletter :


MERLIN Marcel

Après avoir travaillé pendant une trentaine d’années à Saclay, au Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives, je suis revenu à mon centre d’intérêt initial. Adolescent, je pratiquais des fouilles avec mon père et M. l’abbé Roland Moufflet, à Sceaux-du-Gâtinais (Loiret) et en compagnie de M. Claude Péron qui prendra sa succession comme conservateur du Musée de Pithiviers.- J’ai découvert les Lettres d’un Paysan de Louis Boussenard, à l’occasion d’un colloque tenu à Escrennes, en 1997. Je me suis alors intéressé à la langue utilisée par cet auteur ainsi qu’à ses idées. Avant leur édition, en 2016, en collaboration avec M. Fabrice Jejcic, linguiste et chercheur au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, j’ai publié, essentiellement dans les « Amis du Vieux Montargis », des textes sur les lectures de mon oncle Maurice Loiseau (1881-1905), à l’École Normale d’Orléans. À leur sujet, M. Le Professeur Antoine Prost remarqua que les normaliens de cette époque avaient des connaissances littéraires très étendues. Sur Maurice Bouchor (1855‑1929), poète admiré des normaliens, qui vint faire des conférences à Orléans, j’ai publié également quelques articles. Enfin, j’ai rédigé, pour une monographie en deux volumes consacrés à la commune de Nancray‑sur‑Rimarde, publiés en 2007 et 2015, les chapitres : le chanvre, les lieux‑dits, le parler, le journal du curé Delarue au XVIIe siècle, les bûcherons, les marchands de peaux de lapin, la fabrication de l’huile de noix, les chasseurs d’alouettes et les charbonniers.



Résultats 1 - 1 sur 1