L'Attente chez l'éditeur-Lionel-Balestrieri

CORSAIRE accueille de nouveaux talents et est ouvert aux des idées originales !

Tout commence par un garçon ou une fille solitaire qui remplit en cachette des carnets à petits carreaux parce qu’il ou elle avait tellement aimé les livres des autres et qui -cette folie- espère voir un jour son nom en majuscules sur une couverture.

Nous souhaitons découvrir et publier des textes qui s’imposent à nous par une sorte d’intime nécessité.

Près de 300 livres par jour, 75 000 titres par an ! La production éditoriale française est très riche, l’offre exceptionnellement dense.

Tant mieux ! Mais comment s’y reconnaître ? C’est la raison d’être du Comité éditorial.

Laissons parler Claude SIMON, prix Nobel de littérature :

Eh bien, lorsque je me trouve devant ma page blanche, je suis confronté à deux choses: d'une part le trouble magma d'émotions, de souvenirs, d'images qui se trouve en moi, d'autre part la langue, les mots que je vais chercher pour le dire, la syntaxe par laquelle ils vont être ordonnés et au sein de laquelle ils vont en quelque sorte se cristalliser.

Et tout de suite, un premier constat: c'est que l'on n'écrit (ou ne décrit) jamais quelque chose qui s'est passé avant le travail d'écrire, mais bien ce qui se produit (et ce dans tous les sens du terme) au cours de ce travail, au présent de celui-ci, et résulte, non pas du conflit entre le très vague projet initial et la langue, mais au contraire d'une symbiose entre les deux qui fait, du moins chez moi, que le résultat est infiniment plus riche que l'intention.

(...) ce que l'écriture nous raconte, même chez le plus naturaliste des romanciers, c'est sa propre aventure et ses propres sortilèges. Si cette aventure est nulle, si ces sortilèges ne jouent pas, alors un roman, quelles que puissent être par ailleurs ses prétentions didactiques ou morales, est nul lui aussi."

Composé d’un collège de grands lecteurs, il sélectionne pour nos lecteurs des ouvrages avec le double critère de la qualité et du plaisir. Les choix sont longuement mûris, parfois difficiles. Chaque année, nous recevons des centaines de manuscrits. Tous sont lus, notés et commentés. le Comité se réunit pour ne vous proposer que le meilleur et l’excellence.

Nous vous remercions de bien vouloir nous exposer vos motivations, le lectorat ciblé, le degré d’avancement de votre projet, la forme envisagée. Nous adresser exclusivement par courrier, de préférence le manuscrit en entier et un projet de 4e de couverture avec quelques lignes sur l’auteur du projet ainsi que vos coordonnées postales, téléphoniques et votre courriel afin de vous en adresser réception. Ne pas adresser votre manuscrit en recommandé.

Lorsque tu fais quelque chose, saches que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. Confucius


Voici l’adresse postale de la Direction Littéraire : 11, rue de Châteaudun 45000 ORLÉANS

Crayon

Merci de ne pas envoyer d’originaux, l’éditeur n’est pas responsable des manuscrits qui lui sont adressés.

Votre manuscrit doit être RELIÉ, PAGINÉ et comporter de préférence entre 100 et 400 feuillets et être constitué de rectos simples. (pas de disquette, ni de fichiers word ou pdf par courriel, nous passerions nos journées à imprimer)

Soyez patient, Les manuscrits arrivent à la cadence de plusieurs centaines chaque année. Passé six mois, votre manuscrit sera détruit sauf mention de votre part indiquant que vous souhaitez que l’on vous le retourne en cas de réponse défavorable, pour ce faire merci de joindre une enveloppe timbrée affranchie du montant dû pour le tarif normal (pas de retour en recommandé, ni renvoi à l’étranger).