Newsletter :


C'est dans le journal ...

Consultez dans cette rubrique les articles consacrés à nos ouvrages.

mardi 18 septembre 2018

Magcentre : Victor Hugo au Sénat: « Aimer c’est agir »
 

Victor Hugo ne fut pas qu’un  indiscutable génie littéraire, il prit part aux combats sociaux de son siècle.  Nul n’ignore l’exilé de Guernesey et les raisons de cet exil, on sait moins qu’il fut, nommé en 1845 par le roi Louis-Philippe pair de France puis à son retour  en France  élu sénateur  de Paris  le 30 janvier 1876.

 Ancien maître de Conférence à l’université d’Orléans, littéraire par nature et par formation, devenu sénateur à son tour et siégeant dans l’hémicycle qui accueillit Victor Hugo, Jean-Pierre Sueur ne pouvait que s’intéresser à ce monument.  Si sa curiosité habituelle ne l’avait porté à se pencher sur les interventions  de son très auguste prédécesseur au palais du Luxembourg, le péguyste averti  qu’il est n’aurait pu se passer de cette recherche qui jusqu’ici n’avait pas donné lieu  à une publication exhaustive. Dans « Victor Marie, Comte Hugo »  Charles Péguy écrit, Hugo  donnait au public  «  tout ce qu’il produisait : le bon et le mauvais ; sachant bien que dans le tas il y en avait du très bon ».

 De cet intérêt est né un petit livre par la taille  mais profond par son contenu. « Victor Hugo  au Sénat » est paru aux éditions orléanaises « Corsaire éditions ». La couverture, déjà,  retient  l’attention. Un portrait d’Hugo l’occupe toute entière. Sous le front large le regard interpelle, celui d’un homme d’expérience, pénétrant parce que débordant de visions à exprimer. Et puis il y a l’importance donnée à la main droite, celle qui tient la plume et inscrit sur le papier les mots qui portent.

 Jean- Pierre Sueur s’est attaché aux interventions de l’écrivain, à sa vie  dans la  Haute assemblée en respectant l’ordre chronologique.  De façon assez surprenante, cela commence par  une partie de jambes en l’air. Avec Victor Hugo, comment s’en étonner ? Dans ce domaine  sa réputation est établie depuis longtemps. Le 5 juillet 1845, ce pair de France s’est offert une nuit dans une chambre meublée du passage Saint-Roch avec « sa chère Léonie », femme mariée  dont le mari « peu accommodant » envoie au petit matin  un commissaire verbaliser. Hugo  se drape aussitôt dans son immunité parlementaire  mais Léonie va en prison.  Louis-Philippe fait libérer Léonie et conseille à son ami de  se faire oublier  avec un voyage de trois mois. Hugo suit le conseil à sa manière  en  se réfugiant chez son « irrégulière régulière au long cours », Juliette Drouet.

 Le Sénat source d’inspiration

Même si le grand homme n’échappe pas au vaudeville, plus sérieusement c’est dans la rue de Tournon qui mène au Palais du Luxembourg  que  l’écrivain sent naître en lui « les Misérables ». Au XIXè  siècle, alors que l’industrie est en pleine expansion, le peuple meurt de faim. Riches et pauvres se côtoient sans se voir. Témoin d’une scène qui illustre ce constat  Hugo note une phrase  définitive et toujours d’actualité, «  Du moment où cet homme (le pauvre  arrêté pour avoir volé un pain)  s’aperçoit que cette femme existe (la riche duchesse dans son carrosse) et que cette femme ne s’aperçoit pas que cet homme est là, la catastrophe est inévitable ». Hugo  s’inspire également du nom d’un de ses collègues « le baron Thénard » hostile à toute réforme sociale  pour donner son nom aux Thénardier.

Le pardon avant tout

Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret.

  Dès 1846 Hugo s’engage contre la peine de mort. Cet homme qui ne put échapper  à son époque comme tout un chacun  quel que soit le siècle où il vit,   né à droite, admirateur de Napoléon Ier, se range assez vite du côté des faibles et des pauvres. Au  lendemain de la Commune, dès octobre 1871 Hugo demande pour les Communards « l’amnistie, tout de suite, l’amnistie avant tout ». Et  le 22 mai  1876, du haut de la tribune, il lance « Messieurs, dans la langue politique, l’oubli s’appelle l’amnistie. Je demande l’amnistie. Je la demande pleine et entière. Sans conditions. Sans restrictions. Il n’y a d’amnistie que l’amnistie. L’oubli seul pardonne . L’amnistie ne se dose pas. Demander : Quelle quantité d’amnistie faut-il ? C’est comme  si l’on demandait : Quelle quantité de guérison faut-il ? Nous répondons : il la faut toute ». Aux yeux de ses collègues Hugo qui la refusent passe pour un homme d’extrême gauche.

 L’homme engagé

 Il en faut beaucoup plus pour faire taire Victor Hugo pour qui « aimer c’est agir ». Et il ne se prive pas de soulever des questions et de donner son point de vue dont la justesse traverse les siècles. Il démontre l’utilité du Sénat qui est  «  un bouclier » qui « rassure la patrie ». Il plaide pour la cause des droits d’auteur et s’intéresse bien avant tout le monde à la préservation du littoral. Il en profite, au passage,  pour définir l’importance de la loi en général.

 En lisant ce livre certains se plaindront d’une absence de commentaires, de détails sur les circonstances, de mises en perspectives. On peut leur répondre sans grande difficulté que la parole de Victor Hugo se suffit à elle-même, qu’elle est suffisamment universelle, puissante et juste  pour se passer de commentaire. Ce fut en tout cas le choix de Jean-Pierre Sueur à qui revient le mérite de nous la rappeler. A chacun d’en faire son miel.

 Françoise Cariès


VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR
14,00 €




SUEUR jean-Pierre
Voir la biographie

jeudi 13 septembre 2018

Journal de Gien : Victor Hugo au Sénat par Jean-Pierre SUEUR

Journal de Gien Hugo


VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR
14,00 €




SUEUR jean-Pierre
Voir la biographie

mercredi 12 septembre 2018

Serge Grouard signera son livre à Orléans dans un mois

C’est la rentrée. Y compris dans le microcosme politique local. Ainsi l’ancien maire d’Orléans signera-t-il les 20 et 21 octobre à  l’occasion du tout nouveau salon du livre (Livre O Cœur) son ouvrage qui devrait sortir le 10 octobre et dont nous avions annoncé la parution ici même.

Serge Grouard

Il s’agit d’un livre d’entretiens avec un journaliste local (chez Corsaire Edition). Est-ce le vrai lancement de la campagne électorale pour les  municipales 2020? Cornérisé à LR pour son soutien indéfectible à François Fillon, Serge Grouard (adjoint au maire chargé de la stratégie métropolitaine), ne devrait pas figurer sur la liste aux Européennes. Alors il ne fait presque plus mystère qu’il « s’intéresse » à cette élection municipales. Retour aux sources. Avec qui, contre qui? Dans cet ouvrage sur « sa vie, son œuvre » va-t-il à nouveau « tailler » son successeur Olivier Carré et se déclarer candidat à la succession de son …successeur ? Ou au contraire se pâmer sur le maire d’Orléans et son équipe qu’il avait lui-même formée, mais dont de nombreux éléments ont depuis rejoint le macronisme ou flirtent sérieusement avec LREM. Comme le président de la métropole et maire en place, lui- même ? Le suspens est à son comble.

Le salon Livre O Cœur, organisé à la Serre du Jardin des Plantes samedi 21 et dimanche 22 octobre, qui ambitionne de traiter de « toute littérature et art du livre » et dont le thème de cette première édition sera « la couverture du livre », sera l’occasion de signatures d’auteurs nationaux et régionaux. Ainsi, outre Serge Grouard, Jean-Pierre Sueur, un autre ancien maire d’Orléans, dédicacera l’ouvrage qu’il vient de sortir sur Victor Hugo sénateur.


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

Ce que je voulais vous dire

Éditions un livre d'entretien entre Serge Grouard – maire d'Orléans de 2001 à 2015 et député du Loiret de 2002 à 2017 – et le journaliste et collaborateur de La Lettre Valloire Anthony Gautier, intitulé « Ce que je voulais vous dire » . Dans cet ouvrage, l'ancien maire d'Orléans, le seul de l'histoire de la ville à avoir obtenu trois mandats consécutifs, se livre sur les ressorts de son engagement politique, les passions qui l'animent, les combats qu'il a portés et les regrets qui l'habitent.
Un ouvrage qui tourne, dans la coulisse, les pages de vingt-cinq ans de vie politique, locale et nationale.


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

jeudi 6 septembre 2018

On en parle... JeanPierre Sueur signe un livre

Le Courrier du Loiret 6 sept 2018


VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR
14,00 €




SUEUR jean-Pierre
Voir la biographie

mercredi 29 août 2018

Victor Hugo au Sénat

JP Sueur Victor Hugo


VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR
14,00 €




SUEUR jean-Pierre
Voir la biographie

dimanche 26 août 2018

Le Monde : Marcel, chauffeur de rimes

Marcel Goudeau

Le Monde


MES MOTS ONT LA PAROLE, le slam qui raconte la vie  - Marcel GOUDEAU MES MOTS ONT LA PAROLE, le slam qui raconte la vie - Marcel GOUDEAU
14,00 €




GOUDEAU Marcel
Voir la biographie

jeudi 5 juillet 2018

Pour la bibliothèque de bord de la Gazette des pontons : Les Voiles de la République

En 1793, en ce début d'année, le roi Louis XVI a été guillotiné mettant ainsi fin à la monarchie. La Convention siège et voit l'opposition entre Jacobins et Girondins.

Dans la marine de guerre, l'ennemi principal est l'Anglais mais pas seulement. Il est aussi à bord et en France. La situation est compliquée car la majorité des anciens commandants de navires étaient des artistocrates qui avaient émigré en Angleterre. S'il est vrai que leur commandement était lié à leur particule, le lieutenant Malard et l'aspirant Bourdier n'ont obtenu leur grade que grace à leur appartenance à un club jacobins. Le héros de ce roman, Athanase Delrieu, l'apprendra à ses dépens. 

Sans vouloir déflorer l'énigme de ce roman historique, une belle Olympe séduira notre Athanase qui n'est pas insensible à son charme.

Ne croyez surtout pas que si les noms de chapitre sont des dates du calendrier républicain, cet ouvrage est un livre de bord réécrit. Loin de là.

On peut souligner l'existence à la fin du roman d'un glossaire qui ne pourra que compléter votre "parler marin".

Cet ouvrage a vraiment sa place dans votre bibliothèque du bord.


LES VOILES DE LA RÉPUBLIQUE - Antonio FERRANDIZ LES VOILES DE LA RÉPUBLIQUE - Antonio FERRANDIZ
20,00 €




FERRANDIZ Antonio
Voir la biographie

lundi 11 juin 2018

Ouest France : Alain Kerhervé, sa passion pour de Gaulle

Vendredi, Alain Kerhervé a tenu une conférence, sur la politique sociale de de Gaulle, devant une soixantaine de personnes. C'était à l'espace Benoîte-Groult, à Quimperlé.

En mai 1958, Alain Kerhervé a 10 ans, sa grand-mère tient un restaurant routier, Chez Madeleine, au Bourgneuf.Un jour, il s’aperçoit qu’on n’entend plus les chansons à la radio et que sa grand-mère est penchée sur le poste.

ers la fin mai, il entend de nouveau la musique et sa grand-mère dire : « Eh bien, il nous a sauvés une deuxième fois ».

Sans le savoir à ce moment-là, il venait de découvrir Charles de Gaulle. En 1967, Alain Kerhervé adhérait à l’Union des jeunes pour le progrès, avant même de pouvoir voter.

Après avoir écrit un premier livre en 2013, De Gaulle ma boussole, Quimperlé ma passion, il sort en septembre 2015, Une révolution en héritage, la politique sociale de Charles de Gaulle.

Le livre sera réédité en août 2016, avec un chapitre supplémentaire sur l’émancipation de la femme et de la politique familiale (droit de vote des femmes, pilule, compte-chèques, allocations familiales), ainsi qu’avec une préface de Michel Anfrol, ancien journaliste de TF1 et président de l’Association les amis de la fondation Charles de Gaulle.

Michel Anfrol qui termine en disant : « La lecture de cet ouvrage permet de mieux cerner la vision qu’avait le chef de la France Libre, président du Rassemblement du peuple français, le RPF, et fondateur de la Ve République. Et aussi de mieux comprendre la valeur du legs qu’il nous a transmis et le vide qu’il a laissé. »


UNE RÉVOLUTION EN HÉRITAGE - Alain KERHERVÉ UNE RÉVOLUTION EN HÉRITAGE - Alain KERHERVÉ
20,00 €




KERHERVE Alain
Voir la biographie

vendredi 1 juin 2018

Revue du Souvenir Napoléonien : à lire... Les Voiles de la République

Ce roman historique débute en 1793, sur fond de guerre maritime contre les britanniques, et met en scène un jeune aspirant de première classe. Athanase Delrieu, qui rencontre l’amour après avoir dû affronter jacobins et Chouans.


LES VOILES DE LA RÉPUBLIQUE - Antonio FERRANDIZ LES VOILES DE LA RÉPUBLIQUE - Antonio FERRANDIZ
20,00 €




FERRANDIZ Antonio
Voir la biographie

lundi 30 avril 2018

Le coup de gueule d'Yves Bodard, travailleur social orléanais, face au plan Borloo

Yves BodardYves Bodard


OSE ! - Yve BODARD OSE ! - Yve BODARD
5,00 €




BODARD Yves
Voir la biographie

vendredi 20 avril 2018

www.actualitte.com : Prédiction ou coïncidence : le naufrage du Titanic annoncé par deux auteurs

Des années avant le naufrage du Titanic la nuit du 14 au 15 avril 1912, deux œuvres de fictions auraient prédit la tragédie. Tout du moins certains détails présentent de troublantes ressemblances avec le cours des événements. Alors, tristes coïncidences ou catastrophes annoncées
 

Titanic
(Michael, CC, BY 2.0)

Le 22 mars 1886, le journaliste d’investigation William Thomas Stead publie une nouvelle intitulée How the Mail Steamer Went Down in Mid Atlantic by a Survivor (que l’on pourrait traduire par « Comment le Mail Steamer a sombré au milieu de l’Atlantique, raconté par un survivant »). À son récit, il ajoute un commentaire : « C’est exactement ce qui pourrait se passer et ce qui se passera si les paquebots sont envoyés en mer avec trop peu de canots de sauvetage », et il ne croit pas si bien dire.

Il y raconte comment un marin nommé Thompson s’inquiète du manque de canots au cours de son voyage. Son paquebot entrera en collision avec un autre bateau plus petit à cause du brouillard qui se lève sur l’Atlantique. Cette collision causera sa perte dans l’océan. Son héros survit, mais ironie du sort, Stead, l'auteur, sera un passager du RMS Titanic, en première classe. Il fera partie des quelques 1 500 victimes.

En 1898, l’écrivain américain Morgan Robertson écrit The Wreck of the Titan : Or, Futility (Le naufrage du Titan, publié en français chez Corsaire Éditions). Et cette fois-ci, les ressemblances entre la réalité et la fiction sont encore plus troublantes.
Bien qu’ayant connu peu de succès à sa sortie, le livre est réédité après le naufrage du Titanic. Quand on prête à son auteur des qualités de devin, ce dernier affirme simplement : « Je sais de quoi je parle, c’est tout. » Si certains se contentent d’expliquer de telles similitudes par l’expertise de Robertson en termes de connaissances maritimes, d’autres y voient toujours une prédiction troublante de la tragédie qui surviendra quatorze ans plus tard.
L’auteur y dévoile l’histoire du paquebot baptisé le Titan, plus grand navire de son époque. Ce dernier va couler dans l’Atlantique Nord… après avoir heurté un iceberg. Ce naufrage sera une véritable tragédie puisqu’à court de canots de sauvetage, de nombreux passagers trouvent la mort.

Dans son analyse pour le Business Insider, Áine Caïn, diplômé en histoire ajoute : « En fait, la taille et la longueur des deux navires sont assez proches, tout comme la vitesse à laquelle ils heurtent l’iceberg. Les deux paquebots ont également un dangereux manque de canots de sauvetage. Dans le récit, le Titan est surnommé “insubmersible”, et fait naufrage par une froide nuit d’avril. »

LE NAUFRAGE DU TITAN - Morgan ROBERTSON LE NAUFRAGE DU TITAN - Morgan ROBERTSON
18,00 €




ROBERTSON Morgan
Voir la biographie

lundi 9 avril 2018

Christian Jamet et André Robillard à la Bibliothèque de Semoy (45)

BB Semoy


ANDRÉ ROBILLARD, L'ART BRUT POUR TUER LA MISÈRE - Christian JAMET ANDRÉ ROBILLARD, L'ART BRUT POUR TUER LA MISÈRE - Christian JAMET
24,00 €




JAMET Christian
Voir la biographie

mercredi 21 février 2018

La République du Centre : La passion d'Antigna

République du Centre Antigna Semoy


ANTIGNA OU LA PASSION DES HUMBLES - Christian JAMET ANTIGNA OU LA PASSION DES HUMBLES - Christian JAMET
25,00 €




JAMET Christian
Voir la biographie

samedi 17 février 2018

Christian Jamet animera samedi une conférence lecture à la Bibliothèque de Semoy (45)
L’ancien professeur du lycée Pothier d’Orléans interviendra deux autres fois cette saison, dans le cadre des « Samedis après-midi de la bibliothèque » : au sujet d’Antigna et de Robillard.
À la recherche de Marcel Proust S'il confesse être moins un spécialiste de Marcel Proust que d'Alexandre Antigna, le peintre, et d'André Robillard, l'artiste, Christian Jamet consacrera pourtant la première de ses trois conférences à l'écrivain. « Un auteur que je porte aux nues », s'enthousiasme l'ancien professeur de lettres, qui pendant longtemps enseigna aux élèves des classes préparatoires du lycée Pothier. Son intervention s'arrêtera sur l'année, à cheval sur 1889 et 1890, que Marcel Proust a passée à Orléans,...
À la recherche de Marcel Proust. S'il confesse être moins un spécialiste de Marcel Proust que d'Alexandre Antigna, le peintre, et d'André Robillard, l'artiste, Christian Jamet consacrera pourtant la première de ses trois conférences à l'écrivain. « Un auteur que je porte aux nues », s'enthousiasme l'ancien professeur de lettres, qui pendant longtemps enseigna aux élèves des classes préparatoires du lycée Pothier. Son intervention s'arrêtera sur l'année, à cheval sur 1889 et 1890, que Marcel Proust a passée à Orléans,...
 
Samedi à 15 h à la bibliothèque de Semoy 45

ANTIGNA OU LA PASSION DES HUMBLES - Christian JAMET ANTIGNA OU LA PASSION DES HUMBLES - Christian JAMET
25,00 €




JAMET Christian
Voir la biographie

Christian JAMET à la bibliothèque de Semoy 45)

Antigna Semoy


ANTIGNA OU LA PASSION DES HUMBLES - Christian JAMET ANTIGNA OU LA PASSION DES HUMBLES - Christian JAMET
25,00 €




JAMET Christian
Voir la biographie

vendredi 16 février 2018

Coup de cœur de Violaine Vanoyeke dans Liberté Hebdo

Chapeau bas également pour tous ces petits éditeurs ( « petits » en taille mais non en efficacité), installés souvent en province, qui doivent se battre pour constituer un catalogue, des collections et surtout pour trouver un diffuseur. Quelle frustration, en effet, que de croire en ses livres et de constater que son diffuseur ne parvient pas à mettre ses ouvrages en avant chez les libraires ou de voir, impuissant, que même avec un diffuseur qui a pignon sur rue, seuls les éditeurs connus sont correctement servis. Voilà pourquoi, Il est bon de souligner le travail de Gilbert Trompas, qui a eu des responsabilités chez de grands éditeurs parisiens et qui a participé à la création du Syndicat des écrivains de langue française avec quelques écrivains amis, avant de devenir, en 1994, à une centaine de kilomètres de Paris, l'un des responsables des éditions Corsaire, avec les collections Pavillon noir (policiers), Regain de lecture (littérature et documents) et Paradigme (ouvrages d'érudition). L'objectif de Corsaire est quelque peu utopique mais, comme Platon voulait tendre vers l'Idéal inaccessible, le bien et le beau, et s'en approchait faute de les atteindre, la maison d'édition souhaite voir cohabiter une « idée généreuse et positive malgré les contraintes économiques ». Car, fort de ses expériences, Gilbert Trompas, présent dans les manifestations littéraires, attentif, défend au mieux ses ouvrages et Corsaire, devrait être désormais diffusé par la Sodis, l'un des principaux diffuseurs sur le marché avec les géants Hachette et Interforum, les groupes d'édition ayant aujourd'hui leur propre distributeur. Impossible donc d'échapper à ces obligations économiques mais, à lire ses livres et les titres à paraître (cf. corsaire-editions. com), Corsaire ne devrait pas y perdre son âme. ■

Lire la suite...


jeudi 15 février 2018

Les Jeux de la Loire sur le site des Journaliste du Patrimoine

http://journalistes-patrimoine.org


LES JEUX DE LA LOIRE - Jean-Pierre SIMON LES JEUX DE LA LOIRE - Jean-Pierre SIMON
14,90 €




SIMON Jean-Pierre
Voir la biographie

mardi 13 février 2018

Menace d'augmentation de la TVA

 


jeudi 1 février 2018

Les Jeux de la Loire dans Femme Actuelle

Femme actuelle


LES JEUX DE LA LOIRE - Jean-Pierre SIMON LES JEUX DE LA LOIRE - Jean-Pierre SIMON
14,90 €




SIMON Jean-Pierre
Voir la biographie

- page 4 de 23 -