Newsletter :


DURAND Paul

Paul Durand est dessinateur, illustrateur et peintre, né à l'île de Bréhat le 20 janvier 1925 et mort à  Guerville (Yvelines) le 30 juin 1977.

Il est particulièrement connu pour ses nombreuses illustrations des Bibliothèques verte et  rose et ses couvertures pour les éditions J'ai lu. Il a également collaboré à de très nombreux journaux et magazines.
Dès les années 1950, la renommée de Paul Durand a dépassé les frontières. En 1957, l'Allemagne de l'Ouest lui décerne le Prix du livre de l'enfance. Ses livres ont été édités dans plus de vingt pays dont le Japon (Vendredi ou la Vie sauvage) et les États-Unis (Contes d'Andersen, Des fées, des sorcières, des lutins… et le chat ! chez Golden Press).
En 1969, le Général de Gaulle le choisit pour son Message de Noël aux enfants de France et discute avec lui le choix des illustrations.



Résultats 1 - 1 sur 1

MESSAGE DE NOËL AUX ENFANTS DE FRANCE - Charles DE GAULLE
MESSAGE DE NOËL AUX ENFANTS DE FRANCE - Charles DE GAULLE

Illustrations de Paul DURAND, illustrateur emblématique des années 1950-1970.

Ce message a été prononcé le 24 décembre 1941 à la radio de Londres par le Général de Gaulle qui voulait souhaiter un bon Noël aux enfants de France. La France était occupée depuis dix-huit mois. Cela veut dire que l’ennemi, après avoir remporté une bataille, se trouvait dans nos rues, dans nos villages, dans nos champs, avec son uniforme, ses lois, ses armes, son langage, et que les Français, puisqu’il était là, n’étaient plus chez eux. Il faisait froid. On manquait de nourriture parce que les prisonniers que l’ennemi avait faits et qu’ il retenait, chez lui, derrière des barbelés, n’étaient plus à la terre, et que les denrées des autres pays libres n’arrivaient plus dans nos ports. Et puis, aussi, parce que l’ennemi réquisitionnait tout ce que nous produisions pour nourrir ses soldats qui montaient la garde à nos carrefours et habitaient nos plus belles maisons. On aurait dit que, jamais plus, la France ne redeviendrait la France. Alors, le soir, les braves gens se cachaient pour écouter, à la radio, une voix venue d’au-delà la Manche, une voix brouillée par les appareils de l’ennemi qui interdisait de l’écouter. Une voix qui, en ce soir de Noél 1941, apportait aux petits enfants de France un message d’Espoir.

40 pages en couleur, couverture cartonnée
Parution septembre 2018