Newsletter :


Revue de Presse
On a lu Ce que je voulais vous dire...

Tribune hebdo 8 nov 2018


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

La Lettre de Valloire

la Lettre Valloire

Lire la suite...


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

La renaissance du Loir et Cher : Serge GROUARD

Renaissance


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

La Rep : Jean-Pierre SUEUR à Sully-sur-Loire

Sully sur Loire


VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR
14,00 €




SUEUR jean-Pierre
Voir la biographie

Vivre à Maisons Laffitte : Message de Noël aux enfants de France

Vivre_a_Maisons_Laffitte-_Magazine_Nov.2018-_300.jpg


MESSAGE DE NOËL AUX ENFANTS DE FRANCE - Charles DE GAULLE MESSAGE DE NOËL AUX ENFANTS DE FRANCE - Charles DE GAULLE
16,00 €




DURAND Paul
Voir la biographie

Magcentre : Président de la République : un costard trop grand pour Fillon, sur mesure pour Serge Grouard !

mag centre 28 oct 2018

« chaleureux » n’avait jamais eu l’idée de payer un café à son fidèle orléanais. Un peu exagéré, si l’on en croit Serge Grouard qui parle dans le livre d’un déjeuner avec Fillon. Le tout est de savoir qui a payé l’addition...

A plusieurs reprises, nous l’avons constaté, Fillon cornaqué en meeting local par Grouard n’avait même pas eu la politesse, sans même allé jusqu’à l’élégance, qu’il réservait à ses costumes et à ses bagnoles, de remercier son garde du corps ou de dire un mot de compliment à l’égard de la ville de son hôte. Le candidat de la droite n’avait même pas eu le commencement de l’idée d’inviter ses lieutenants François Bouvard, Bruno Retailleau, Patrick Stéphanini, pas plus que Serge Grouard dans sa masure de Beaucé, sans doute trop en désordre, encombrée qu’elle était par les dossiers traités par Pénélope...

Pour Serge Grouard comme pour le cercle des « proches », après la primaire l’Elysée c’était dans la poche et l’on se distribuait déjà derechef les ministères. Pour l’ancien maire d’Orléans, enfin reconnu pour ses compétences, ce serait l’Industrie, c’est ce qu’il colportait à Paris. Mais à Orléans il se voyait déjà en haut de l’affiche ministérielle à l’Environnement, Orléans une ville dont il avait, il est vrai, ravalé les façades et briqué les quais durant 25 ans...

Grossier mensonge prétentieux et ridicule

Cette distance, cette froideur, affichée par François Fillon vis-à-vis d’un « proche » comme Serge Grouard laissait à penser aux observateurs locaux que l’ancien maire d’Orléans en rajoutait des kilos, voire des tonnes, sur son rôle auprès du futur président de la République, qui n’aurait été en fait, pensaient-ils, que subalterne. Comment un homme qui donne des leçons à la terre entière, qui a fustigé à longueur de conseils municipaux et de séances à l’Assemblée, la gabegie dont les gouvernances faisaient preuve, qui se présente à l’envi comme un parangon de vertu financière, comment un tel homme n’était pas allé simplement s’informer sur qui était en réalité ce François Fillon, l’homme qui prétendait redresser la France, à grand coup de rigueur et de saignée chez les fonctionnaires. Et qui menait grand train en costumes, grosses voitures et manoir, grâce à l’argent public.

Dans l’ouvrage précité, Serge Grouard affirme encore que c’est lui qui a rédigé le livre signé François Fillon « Vaincre le terrorisme islamique ». En se dévoilant « nègre » de Fillon, Grouard lance t-il une petite bombe avec ce sujet explosif ? « C’est un grossier mensonge prétentieux et ridicule. Il suffit d’avoir lu le livre pour savoir que ce n’est pas Serge Grouard qui l’a écrit » cinglent des anciens proches de Fillon. Si l’on en croit toujours les écrits de Serge Grouard, c’est à la demande de François Fillon que Serge Grouard se met à la rédaction du projet , “si, il faut que tu le prennes en charge”, lui aurait dit Fillon. Puis, après la primaire il tente de faire la synthèse avec le programme des autres candidats et là encore qui écarte Eric Woerth l’ambitieux, qui rédige une grande partie du programme malgré le bordel ambiant ? Serge Grouard toujours.

Grouard le “plan B”!

Après les révélations du Canard, et un  meeting au Zénith d’Orléans, le rôle de Serge Grouard s’arrête là. Il le dit lui-même, il n’est pas au Trocadéro et ne joue aucun rôle dans la défense finale désespérée de Fillon? Mieux, un Parlementaire du Loiret nous en fera la confidence : alors que la droite est à la recherche d’un plan B, Serge Grouard est même allé jusqu’à annoncer devant les instances dirigeantes de l’UMP, qu’il veut bien être le candidat à la présidence de la République en lieu
et place de Fillon, devant un bureau politique médusé par tant d’assurance.! Mais qui connait Serge Grouard hormis des Orléanais, ce qui ne fait pas grand monde en France,il faut en convenir ?

Bon projet, mais pas le bon candidat donc. Qui avait donc rédigé ce grand projet pour la France, celui de Fillon, qui devait sauver le pays ? Serge Grouard, bien sûr. Donc c’était lui Serge Grouard le bon candidat capable de “redresser la France”. CQFD. On en apprend de biens belles dans les livres...

Ch.B

Serge Grouard et François Fillon en réunion à Orléans


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

Jean-Pierre SUEUR à Sully sur Loire

27_oct_La_Re_publique_du_Centre_-_JP_Sueur.jpg


VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR
14,00 €




SUEUR jean-Pierre
Voir la biographie

Magcentre : Le Figaro et le Parisien enterrent Serge Grouard (Orléans)

La première salve est venue mercredi 24 octobre du Figaro. Page 7, l’éditorialiste Guillaume Tabard commence son billet par un tir à l’arme lourde « Dans l’entourage d’un dirigeant politique, il y a ceux qui entrent dans la cour des grands et ceux qui se révèlent des petits. Dans le cercle des fillonistes disparus, Bruneau Retailleau appartient à la première catégorie et Serge Grouard à la seconde ».

 

Voilà qui n’y va pas par quatre chemins. Et plus loin après avoir salué l’attitude de Bruno Retailleau et évoqué Gérard Larcher, le journaliste revient à l’ancien maire d’Orléans : « Grouard, lui, appartenait à ce petit noyau de fidèles qui avaient accompagné l’ancien premier ministre quand personne ne croyait à ses chances présidentielles. Cette fidélité a-t-elle désespéré d’attendre un signe de reconnaissance ? Il n’en demeure pas moins que son livre à charge n’est pas un modèle d’élégance, dix-huit mois après la brutale sortie du jeu de François Fillon ». Et oui, c’est le livre d’entretiens « Ce que je voulais vous dire » (editions Corsaire) que vient de publier l’ex député LR qui lui vaut cette volée de bois vert. Serge Grouard y affirme que François Fillon n’aurait pas écrit son livre « Vaincre le totalitarisme islamique » qui fut un succès de librairie. « C’est un mensonge grossier, prétentieux et ridicule », rétorquent à nouveau les proches de Fillon sans oublier de tacler celui qui est à l’origine du trouble. « Il suffit d’avoir lu le livre de François Fillon pour savoir que ce n’est pas Serge Grouard qui l’a écrit ! »

IMG_0520.jpgFillon-Grouard, en meeting pour les régionales.

Alerté, le Parisien en remet une couche ce 25 octobre dans son édition « Aujourd’hui en France ». Il titre son entrefilet « Quand Grouard voulait détrôner Fillon à la présidentielle » et le conclut par une flèche assassine d’un autre proche de Fillon : “Franchement, mais qui connait Serge Grouard ? Pour qui se prend-il ? “

F.C.

 


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

Aujourd'hui en France : Politique confidentiel

Aujourd'hui en France


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

Le Courrier du Loiret : Le sénateur rencontre les lecteurs

JP Sueur à Pithiviers


VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR VICTOR HUGO AU SENAT - Jean-Pierre SUEUR
14,00 €




SUEUR jean-Pierre
Voir la biographie

Le Parisien : Quand Grouard voulait détrôner Fillon à la présidentielle

Fillon dans la tourmente, l’ex-député-maire d’Orléans aurait proposé en marge du meeting du Trocadéro de prendre sa place.

Entre François Fillon et son ancien ami, Serge Grouard, c’est désormais œil pour œil, dent pour dent ! Dans un livre paru ces derniers jours, « Ce que je voulais vous dire » (Éditions Corsaire), l’ex-député-maire d’Orléans charge l’ancien candidat à la présidentielle, en affirmant même avoir écrit « Vaincre le terrorisme islamique » (Éditions Albin Michel), l’ouvrage pourtant signé de François Fillon durant la primaire.

« C’est bien sûr faux », rétorque l’entourage de ce dernier, qui rapporte, du coup, une autre anecdote. Elle date du samedi 4 mars 2017, la veille du fameux meeting du Trocadéro, où le candidat annonce qu’il ne se retirera pas. « Ce jour-là, Grouard est venu voir François pour lui dire que les conditions de son maintien n’étaient plus réunies, tout en lui conseillant d’appeler le peuple de droite à se rassembler désormais… derrière lui pour la présidentielle », assure un proche de l’ancien Premier ministre, tout en achevant : « Franchement, mais qui connaît Serge Grouard ! On est où là ? Pour qui se prend-il ? Bien sûr, François n’a pas donné suite. »


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

Le Maine Libre : Ce que je voulais vous dire...

Le Maine libre


Autres retombées : Ce que je voulais vous dire
 
Sud Ouest

https://www.sudouest.fr/2018/10/24/mensonge-pas-le-bon-candidat-francois-fillon-tacle-dans-un-livre-par-un-ancien-proche-5507787-710.php

 
France 3 Centre Val de Loire :
 
Le Maine Libre
 
Maville.com (Le Mans)
 
 

CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

France Inter : Un ancien proche de François Fillon règle ses comptes

08:09:41 Un ancien proche de François Fillon règle ses comptes : l'ancien député-maire d'Orléans Serge Grouard raconte les coulisses de la campagne dans "Ce que je voulais vous dire", aux éditions Corsaire.
08:10:02 Commentaire de Maxence Lambrecq à ce propos.
08:10:28 Interview de Serge Grouard qui pointe un François Fillon trop fermé et secret.
08:11:18 Tous

 

00:01:37 Présentateur : Frederic Metezeau, Audience : 6 063 467 auditeurs quotidiens


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

Le Figaro : Un filloniste juge sévèrement Fillon

Serge Grouard Le Figaro


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

AFP : Ce que je voulais vous dire...

AFP


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

Medias 6 : François Fillon de nouveau attaqué dans un livre
Les langues n'en finissent plus de se délier au sujet de la campagne présidentielle de François Fillon. Serge Grouard est l'un des hommes importants de l'équipe du candidat, l'ancien député du Loiret raconte son expérience dans un livre.

 


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

Le Figaro : « Un immense gâchis » : les souvenirs amers d'un cadre de la campagne de Fillon

Serge Grouard

LE SCAN POLITIQUE - Dans un livre d'entretiens, l'ex député-maire LR d'Orléans Serge Grouard revient sur la campagne de François Fillon. En charge du projet à l'époque, il juge sévèrement le fond et la forme de ces mois de compagnonnage.

Après le livre du directeur de campagne Patrick Stefanini, Déflagration (avec Carole Barjon), c'est au tour du responsable du projet de l'équipe Fillon de revenir sur la campagne de 2017. Dans Ce que je voulais dire, un livre d'entretiens avec le journaliste Anthony Gautier (Ed. Corsaire), Serge Grouard consacre un chapitre à la présidentielle: «François Fillon, la désillusion». Le titre parle de lui-même. Sur une vingtaine de pages, l'ex député-maire d'Orléans, battu aux législatives dans la foulée de la présidentielle, juge sévèrement la campagne et le candidat. Entre tristesse et déception.

Vaincre le totalitarisme, un épisode qui donne «une clé du personnage Fillon»

Tout commence selon lui sous les meilleurs auspices. Serge Grouard a «le sentiment d'avoir en face de [lui] un homme sincère et lucide sur la situation de la France» et se réjouit que l'ancien premier ministre ait «le courage de dire la vérité». Si les premières années permettent la constitution d'un noyau de fidèles et l'organisation de la campagne, la primaire puis la présidentielle lui laissent un goût amer.

Alors que François Fillon le charge de rédiger son projet, Serge Grouard dit s'inquiéter de voir les questions régaliennes si peu abordées par le candidat. Il lui fait part de ses réflexions et lui propose d'écrire un livre consacré à la sécurité et au terrorisme. «Tu es gentil mais je l'écris quand?», lui rétorque «agacé» le candidat. «Je lui réponds que je suis prêt à en écrire tout ou partie», assure Serge Grouard qui s'y applique, dit-il, avec la plume de François Fillon, Igor Mitrofanoff. François Fillon n'aurait selon lui écrit «peut-être quelques lignes» seulement du livre Vaincre le totalitarisme islamique. Le livre est un succès en librairies et un tournant dans la campagne du candidat, qui commence alors à décoller. «C'est un grossier mensonge prétentieux et ridicule», rétorque outré l'entourage de François Fillon au Figaro. «Il suffit d'avoir lu le livre de François Fillon pour savoir que ce n'est pas Serge Grouard qui l'a écrit!».

« Aujourd'hui je peux dire cette vérité-là : je n'ai pris aucun plaisir dans cette campagne »

Serge Grouard

Serge Grouard n'en démord pas. Cet épisode est selon lui à l'image de la campagne. Le candidat le «tient à peine au courant de la suite» alors que Serge Grouard a consacré une partie de son été à rédiger le manuscrit. Il y voit «une clé du personnage Fillon». L'ex-député ne découvrira qu'«une fois publié» le livre «quand il (lui) a dédicacé». «Et quand j'ai lu le livre, j'ai constaté qu'en effet il y avait beaucoup de pages de moi», rit-il.

La campagne paraît de plus en plus difficile. Et l'ex-responsable de lister «des mois de traversée du désert», «les abandons par exemple d'Éric Ciotti et Pierre Lellouche», «les trahisons comme celle de Valérie Pécresse», «le bal des faux culs dès le soir de la primaire, à commencer par Laurent Wauquiez, et peut-être surtout la frustration dans [sa] relation avec François Fillon». «Je me suis toujours demandé s'il avait de la considération pour ses proches ou s'il les utilisait pour les besoins de la cause», indique sévère l'ex-maire d'Orléans surpris par le fonctionnement du candidat. «J'ai toujours été énervé par la faiblesse de notre organisation et par l'insuffisante implication de François». Serge Grouard regrette d'avoir «toujours l'impression de devoir le pousser sans cesse. Parfois, on essayait de le joindre et nous n'y arrivions pas», confie-t-il en reprenant un sentiment largement partagé pendant la campagne. «Cela ne créait pas la dynamique de campagne que j'ai connue par ailleurs».

«Chacun essaie de se positionner pour l'après-victoire que tous pensent évidente»

La victoire de la primaire complique les choses: il faut désormais associer les équipes d'Alain Juppé et de Nicolas Sarkozy au noyau dur des fillionistes. «Au lieu de s'organiser simplement, on va créer une véritable usine à gaz. Chacun essaie de se positionner pour l'après-victoire que tous pensent évidente», se souvient Serge Grouard qui pointe «les arrière-pensées» des uns, «les jeux de cour» ou «l'entrisme» des autres. «Le problème est qu'il n'en ressort aucune ligne directrice nette», condamne-t-il a posteriori en évoquant un climat de «suspicion générale» dans la campagne, «qui finissait par être insupportable à vivre», des annonces du candidat non préparées, l'absence «d'équipe soudée» et «d'ambiance positive qui transpire à l'extérieur».

Dès lors, pour Serge Grouard, cette organisation de campagne ne peut déboucher que sur des «couacs». Comme sur l'affaire des «petits» et des «grands» rhumes en décembre 2017 qui plombe déjà la campagne, avant même les affaires. «On se souvient de l'épisode tragi-comique sur la santé», reprend-il. «On nous fait le mauvais procès de vouloir privatiser la sécurité sociale alors que notre propos est au contraire de la sauver. Comme il y a plusieurs porte-parole qui, en général, ne connaissent pas le projet, on entend tout et n'importe quoi», explique-t-il.

«Nous avions le bon projet, mais ce n'était simplement pas le bon candidat»

Si Serge Grouard dit ne pas être habité par «l'amertume», la déception est palpable. «Fillon avait magistralement gagné la primaire. Il aurait dû s'installer dans le siège du pilote, ce qu'il sait pourtant faire, et imposer ses choix. Tous seraient venus lui manger dans la main», veut croire l'ex député. Mais l'affaire Fillon éclate. Serge Grouard dit ne «toujours pas» savoir quoi en penser: «Manipulation ou vérité?». «À partir de ce moment-là, la ruche qu'est le QG devient un désert», se souvient-il et la campagne «un spectacle […] affligeant».

Un an et demi après la défaite, Serge Grouard, qui insiste sur son soutien tout au long de la primaire et de la présidentielle, est formel: «aujourd'hui je peux dire cette vérité-là: je n'ai pris aucun plaisir dans cette campagne». Il va même plus loin: «Nous avions le bon projet, mais ce n'était simplement pas le bon candidat». Un jugement sans appel: «aujourd'hui, j'ai le sentiment d'un immense gâchis». Collectif et personnel. «Si j'ai perdu aux dernières élections législatives, bien évidemment mon soutien indéfectible à François Fillon n'y est pas étranger. Je suis allé jusqu'au bout et nous avons coulé ensemble».


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

Orange.fr : François Fillon de nouveau attaqué dans un livre

Ancien proche de François Fillon, l'ex-député-maire d'Orléans Serge Grouard se montre très critique envers l'ex-Premier ministre dans un livre. Il l'accuse notamment de n'avoir écrit "que quelques lignes" de son ouvrage "Vaincre le totalitarisme islamique".

Plutôt discret dans les médias ces derniers mois, François Fillon n'en reste pas moins une cible pour ses désormais anciens soutiens.

Après "Déflagration", le livre de son ancien directeur de campagne Patrick Stefanini, un autre membre de son entourage durant la campagne de l'élection présidentielle de 2017 s'en prend à lui. Responsable du projet de l'équipe Fillon, Serge Grouard consacre un chapitre à cette aventure dans "Ce que je voulais dire", un livre d'entretiens réalisé avec le journaliste Anthony Gautier.

fillon 2

"Un grossier mensonge"

L'ancien député-maire d'Orléans révèle notamment que François Fillon ne serait pas l'auteur de son livre "Vaincre le totalitarisme islamique", qui lui avait permis de rebooster sa campagne avec près de 70 000 ventes. Serge Grouard assure avoir lui-même suggéré cette idée et ce thème à l'ancien Premier ministre. "Tu es gentil, mais je l'écris quand", lui aurait alors répondu Fillon. Serge Grouard aurait alors proposé de jouer le rôle de "nègre" et aurait lui-même écrit le livre. "La dédicace de François Fillon était : 'A Serge qui se reconnaîtra dans ces propos.' Bon, c'était assez sibyllin, mais lui et moi pouvions comprendre le sens de cette dédicace", ironise l'ancien élu LR, dont les propos sont relayés par l'Opinion.

L'entourage de François Fillon a rapidement réagi à cette attaque sur le site du Figaro : "C'est un grossier mensonge prétentieux et ridicule. Il suffit d'avoir lu le livre de François Fillon pour savoir que ce n'est pas Serge Grouard qui l'a écrit !" . Pas un mot par contre sur les autres attaques visant l'ancien leader des Républicains. "Nous avions le bon projet, mais ce n'était simplement pas le bon candidat" , ajoute dans son livre Serge Grouard, qui évoque le sentiment "d'un immense gâchis" et qui est sûr d'avoir perdu aux dernières élections législatives en raison de son "soutien indéfectible" à François Fillon. Les deux hommes n'ont toutefois plus aucun contact désormais...


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

ttp://fr.finance.yahoo.com/ : Un ancien lieutenant de François Fillon l’assassine dans un livre

Fillon

C’est un succès de librairie qui avait contribué à installer. Vaincre le terrorisme islamique est sorti en octobre 2016 aux éditions Albin-Michel, quelques semaines avant la primaire de la droite et du centre. Ce petit ouvrage de 160 pages, avec un François Fillon l’air grave et le poing tendu en couverture, déclinait les propositions du candidat pour lutter contre le djihadisme. Pourtant, difficile de croire aujourd'hui que l'ancien Premier ministre... n'en a quasiment pas écrit une seule ligne. C'est l'une des révélations du livre de Serge Grouard, Ce que je voulais vous dire, publié le 18 octobre aux éditions du Corsaire. Après Jean de Boishue (Anti-secrets) et Patrick Stefanini (Déflagration), l'ancien responsable du programme de François Fillon livre à son tour sa version de la débâcle présidentielle de 2017 dans un recueil d'entretiens, dont un chapitre entier est consacré à la "désillusion Fillon". L'ultimatum d'Anne Méaux Compagnons de route politique pendant plus de 30 ans, c’est fort logiquement que Serge Grouard se retrouve en charge du programme de François Fillon lors de la campagne pour la primaire de la droite et du centre de 2016. Pourtant, rapidement, l’élu déchante :
Lire la suite sur challenges.fr


CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE - Serge GROUARD
18,00 €




GROUARD Serge
Voir la biographie

- page 2 de 23 -